Please use this identifier to cite or link to this item: http://repository.vnu.edu.vn/handle/VNU_123/1537
Title: DU MODÈLE DE L’UTILISATION DE L’UTILISATION DE L’OUTIL AU DÉVELOPPEMENT D’UN HABITAT ADAPTÉ
Other Titles: MÔ HÌNH SỬ DỤNG CÔNG CỤ SỬ DỤNG TRONG VIỆC PHÁT TRIỂN MÔI TRƯỜNG SỐNG PHÙ HỢP
Authors: Didier, LE GALL
F. Osiurak
F. Etcharry-Bouyx
P. Allain
E. Monfort
J. Emile
D. Salon
A. Barthelaix
Issue Date: 2015
Publisher: ĐHQGHN
Citation: 3 tr.
Abstract: Le vieillissement de la population, par les enjeux mobilisés en termes de santé et d’économie de la santé, pose des problèmes très importants qui nous amènent aujourd’hui à concevoir la prise en charge des personnes âgées sous un angle totalement différent. En effet, des préoccupations en rapport avec la qualité de vie, le bien-être, l’autonomie et la prévention des risques sont de plus en plus mises en avant. Par exemple, le vieillissement se double d’une augmentation des pathologies de type démentiel et avec elles les besoins d’hébergements sécurisés. Les états n’auront de toute évidence pas les moyens financiers et humains d’assurer ces hébergements. Il est donc nécessaire de penser des lieux de vie qui permettront durablement de maintenir l’autonomie et de préserver le maintien au domicile ou dans une unité de vie aménagée. Nous avons développé un modèle théorique (Le Gall, 1998 ; Osiurak, Jarry et Le Gall, 2010) qui pose que l’essentiel de notre activité est basée, à des degrés différents, sur l’utilisation d’objets et d’outils. Notre environnement de vie est alors constitué d’objets de complexité différente, dont le but est de faciliter nos activités de tous les jours. Dès lors, il apparaît que la question de l’autonomie de vie, le plus souvent bordée par le problème de la sécurité des personnes, prend son origine dans les capacités que l’être humain a d’utiliser en toute sécurité les outils. Les données de la clinique montrent que l’aisance avec laquelle on peut utiliser des objets et des outils peut se détériorer avec les pathologies liées à l’âge. Il en résulte une difficulté progressive dans les activités de vie quotidienne, qui pour la plupart nécessitent l’utilisation d’outils. Sur la base de ce constat, les membres du laboratoire collaborent étroitement avec les acteurs de la SARL “Habitat Service Partagé pour Handicap Cognitif” (HSP-HC). Profitant de cette complémentarité de compétences en architecture d’intérieure/design (réaménagement des cadres de vie et conception de nouveaux équipements ergonomiquement et espaces de vie plus adaptés aux profils des malades) et en évaluation et prise en charge des déficits cognitifs (assurée par notre laboratoire), l’objectif de la SARL HSP-HC est de mettre à disposition des personnes âgées et de ceux atteints de la maladie d’Alzheimer ou de syndromes apparentés des habitats adaptés à leur condition. Dans cette présentation, nous développerons le modèle théorique de référence, rappellerons les grands traits sémiologiques des différents profils de malades (troubles sensori-moteurs, de connaissance ou de raisonnement technique) et présenterons la méthodologie de travail réalisé avec les acteurs de la société HSP-HC pour l’élaboration du projet architectural. Nous pourrons à partir de là voir ce que sont les propositions d’aménagement et de structuration de cet habitat.
URI: http://repository.vnu.edu.vn/handle/VNU_123/1537
ISSN: 0866-8612
Appears in Collections:Kỷ yếu Hội nghị - Hội thảo (LIC)

Files in This Item:
Thumbnail

  • File : 4Didier LE GALL.pdf
  • Description : 
  • Size : 89.19 kB
  • Format : Adobe PDF


  • Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.